PROMOTION VIANDE

L’élevage responsable de la déforestation en Amérique du Sud ?

20/03/2019

Voici encore un coup de massue sur le monde de l’élevage! A croire que toutes ces interventions médiatiques sont financées par les lobbyings…
Décryptons le vrai du faux et tirons-en les conclusions.

Après le réchauffement climatique, l’élevage serait aussi responsable de la déforestation en Amérique du Sud.

En écoutant le reportage sans préjugés préalables, nous pouvons concevoir que l’alimentation des bovins est composée d’une partie protéique qui est le soja. Il faut savoir que les agriculteurs sont tributaires des firmes d’alimentation animale concernant la composition de leur aliment et que nous n’avons aucun pouvoir sur les ingrédients qui composent ces aliments, si ce n’est d’y être attentif. D’ailleurs, tous les aliments ne contiennent pas du soja (voir ci-dessous).

Etiquette reprenant la composition d’un aliment destiné au bétail

Un autre point important qui est sans doute sous-développé dans ce reportage, c’est le fait que il faut arrêter de croire que dans toutes les exploitations, les bovins sont nourris uniquement avec de la farine. Ce n’est pas vrai, tout simplement parce que ce n’est viable : aussi bien pour l’animal qui doit avoir une ration alimentaire diversifiée (nous ne savons pas nourrir une vache rien qu’avec de la farine), que pour l’éleveur car ce complément provenant des firmes a un coût important (ça devient vite impayable).
Le composant protéique de la ration alimentaire du bovin peut être autre chose que du soja : avoine, foin, luzerne et foin de luzerne, maïs, pulpes de betteraves, résidus de brasserie, etc.

N’oublions pas qu’une multitude de produits est composée à base de soja. Vous pouvez lire des étiquettes de produits en tout genre, vous remarquerez que bons nombres d’entre-eux contiennent du soja.
D’ailleurs, il ne faut pas non plus oublier l’apogée d’Alpro Soja, marque connue du grand public, qui prône l’utilisation massive du soja dans l’alimentation, car le soja est bénéfique pour la santé.
Et puis, le scandale de l’huile de palme n’est pas si loin…

Si nous partons donc du principe que la consommation de soja est responsable de la déforestation en Amérique du Sud et de l’extinction de la faune attenante, nous sommes tous responsables (mangeurs de viande ou non).

Pas encore de commentaire

    Laisser un commentaire