Index

Index | Large choix de taureaux avec poids et musculature

30/08/2020

Cet article provient de la revue néerlandophone Veeteeltvlees du mois d’août. Le texte a été rédigé par Wim Veulemans et il a été traduit par mes soins. Vous excuserez donc les éventuelles erreurs de syntaxe.

Pas de changements majeurs ou de jeunes taureaux marquants dans cette publication récente des index. La bonne nouvelle est qu’un grand nombre de taureaux présentent un héritage positif pour le poids-conformation, chacun ayant un point d’attention dans la cotation.

La dernière publication des index par Elevéo contient des caractéristiques enregistrées en première visite pour pas moins de 312 taureaux, nés après 2009. Cela signifie qu’environ un taureau sur trois n’est jamais entièrement testé et ne peut donc pas fournir une liste complète des index. Pour de nombreux éleveurs de viande bovine, les caractéristiques fonctionnelles de la première visite telles que l’aptitude à boire, l’aptitude à téter et la vitalité jouent un rôle important dans leurs choix d’élevage. Après tout, ils veulent des veaux avec un démarrage facile.

NomDurée
gestation
Poids
naissance
ConformationAptitude
à téter
Aptitude
à boire
VitalitéDéfauts
antérieurs
Jarrets coudésLangue sortieDéviation mâchoire
Abusif10910711782106110109
Bénévole91114
Chaperon101119
Darko85118
Galant90101
Imposant10298
Laureaat7990
Marlboro9611210095101
Messi84101
Newton93106
Nox879011à104102113999592
Partisan7987110
Pythagore9970
Lucifer8662
Taquin10411(103
Vagabond111109869891971049998105
Vegas101112
Index des taureaux de testage – 1ère visite – Elévéo juillet 2020

Bonne conformation chez les veaux

En revanche, la conformation à la naissance n’est pas la caractéristique la plus importante pour laquelle les éleveurs de viande bovine sont attentifs. Au contraire, cela joue un rôle secondaire dans ces mêmes choix d’élevage. Il peut y avoir une exception à cette règle pour les éleveurs de bovins qui souhaitent vendre leurs veaux à un plus jeune âge.
Sur la liste complète des taureaux, 40 d’entre-eux n’ont aucun indice conformation pour la première visite. Près de la moitié des taureaux ayant cet indice ont un héritage de conformation positif. De plus, 45 taureaux ont un héritage positif sur l’aptitude à boire et téter ainsi que sur la vitalité. Un point d’attention dans la sélection sur la base des indice de première visite reste cependant le poids à la naissance. Les tendances génétiques publiées précédemment pour la race belge blanc-bleu ont montré que les veaux naissent déjà un peu plus lourds (voir la publication du mois de juillet). Pour l’indice poids naissance, le herd-book wallon marque un total de 45 taureaux en rouge, ce qui signifie que leur indice est assez défavorable.
De plus, il existe des taureaux qui héritent d’un poids naissance trop léger ainsi que des taureaux avec des veaux en surpoids. Chacun a une part d’environ 50 pour cent dans ce domaine.

Caractéristiques fonctionnelles manquantes

Seuls six taureaux avec des indices de première visite font leurs débuts dans l’index de juillet 2020, douze autres taureaux ont des indices publiés pour la deuxième fois. Comme pour les publications précédentes, pour ces six taureaux, cela ne concerne que les indice pour la durée de gestation et le poids à la naissance. Tous les six ont une période de gestation moyenne à plus courte, pour trois taureaux, le poids à la naissance est moyen. Trois taureaux héritent de veaux légèrement plus lourds, dont deux particulièrement, Bénévole du Bouchelet (Zougar) et Darko de Centfontaine (Wilmots), qui ont montré leurs qualités lors des dernières journées portes ouvertes.

Newton de Fontena (Jet-Set) – photos netbbg.com

Parmi les nouveaux venus, on remarque Messi van de Stokerij. Ce fils de Vidal, élevé par Roger Monbaliu de Jabbeke, a remporté le championnat avec les jeunes taureaux à Erpe-Mere en 2018. Sa mère Kiara (Député) a remporté sa série lors de la dernière édition du CRV Event à Gand.
BBG a trois autres taureaux qui font leurs débuts dans les index, dont un fils de Luxurieux, Chaperon de Fooz. Les deux autres ont un profil différent, mais ont des valeurs de reproduction similaires. Le fils de Manchester, Galant d’Hontoir, et le très viandeux Newton de Fontena (Jet-Set) présentent tous deux une période de gestation plus courte et un poids moyen à la naissance.

Des performances remarquables peuvent également être notées parmi les taureaux qui reçoivent pour la deuxième fois des valeurs d’élevage. Tout d’abord, seuls quatre taureaux ont un ou plusieurs indices pour les traits fonctionnels. Trois taureaux, Abusif de l’Allemoine (Sheriff), Nox de l’Orgelot (Adajio) et Partisan du Pachis à la Motte (Zougar), héritent d’une conformation supérieure à la moyenne. Abusif a perdu huit points d’indice par rapport à la publication d’avril 2020, mais le petit-fils de la célèbre Légende de l’Allemoine (Germinal) est le plus élevé de la série avec une conformation à 117. Cependant, l’indice pour l’aptitude à boire est inférieure à la moyenne.
Nox et Partisan marquent également une bonne conformation (110) dans leur progéniture. Nox montre que ses veaux démarrent vigoureusement et rapidement. Il y a un gain de conformation pour le fils d’Occident, Marlboro van Stavele, qui monte de 12 points à une valeur d’élevage pour la conformation (100), au même niveau que le fils de Potiron, Taquin d’Arville (103).

NomConformationPoidsTaillePoids-conformationPoids-carcasse
Alinéa de Fooz98105113
Balisto de Spy116748498
Bosco du Falgi9496108103116
Bouchon de Beauffaux1088993106107
Dario d’Embise1058689101
Esperanto van Perenhof127868111693
Fly du Fond de Bois125958412374
Futé11910090123
Ganache d’Achet938510593
Immense de Hérock108939811093
Inesco de la Roselière1159489115
José C.A. van de Padd.107110105124100
Kai Mook van Terbeck1149888118
Kaiser de Bierwa1139998118
Kaki du Bois Remont94118114122132
King van Daisel1199186115
Kronos1029592107
Mambo des Peupliers101105105115
Matador de Bellefontaine8010211698111
Natal de Belle Eau93107106111103
Offrant de Waleffes9671998297
Rubis du Ry Neuf Moulin10212111ç129115
Tenor de Mianoye1038992103
T’es Beau de Mehogne91117110119
Titan de Hompré959810010599
Ulysse d’Eprave9293106100
Verrati de Cobreville118848110878
Zen de Centfontaine1119797115
Index deuxième visite – Elévéo juillet 2020 – Les index première visite sont visibles ici.

Poids et qualité

La liste des index pour la deuxième visite contient 29 taureaux, comme Alinea de Fooz (Occident), qui n’a fait ses débuts dans les index qu’en avril cette année.
Les taureaux du tableau ci-dessus ont un indice poids-conformation. Seuls deux taureaux obtiennent des scores inférieurs à la moyenne pour cet indice: le fils de résistant Ganache d’Achet et le fils de Nodule Offrant de Waleffes. L’indice poids-conformation le plus élevé est celui de Tenor du Terril (143). Avec Jackpot comme père et Canadian Club dans son pedigree, Tenor ne doit pas cet exploit au hasard. Il combine une belle conformation (120) avec des filles assez lourdes (123). La taille de sa progéniture est moyenne. Il est suivi par le fils de Benhur, Rubis du Ry Neuf Moulin (129). Les filles de Rubis présentent une conformation moyenne (102) avec beaucoup de poids (121), mais elles sont particulièrement remarquées en raison de leur taille (119).

Le taureau Rubis le prouve également avec son poids carcasse d’une valeur de 115. José C.A. van de Paddenhoeve, élevé par Freddy Van Liedekerke de Ressegem, complète le top 3 (124). Ce fils d’Orval est issu de la célèbre Gloria de Cras Avernas, qui a terminé troisième à Agribex en 2013.
Un taureau que l’on attendait beaucoup est le fils de Grommit, Futé. Ces attentes étaient déjà largement satisfaites lors de sa première visite : des veaux faciles, pas trop lourds et avec une belle conformation. En vieillissant, les filles de Futé se développent très bien. Elles gardent leur belle conformation (119) et ont un poids moyen (100). Futé a besoin de vaches de taille suffisante. L’indice poids-carcasse est de 123. Le fils de Saddo, Mambo des Peupliers, a également plus que répondu aux attentes. Mambo hérite de veaux un peu plus légers (87) et bien construits (104) qui boivent (102) ou tètent (104) facilement et conservent leurs qualités en vieillissant. L’indice poids-conformation est de 115.
Les taureaux avec les indices les plus élevés pour la conformation lors de la deuxième visite sont le fils de shérif, Esperanto van het Perenhof (127) et le fils d’Attribut Fly du Fond de Bois (125). Les deux taureaux ont un poids carcasse mâle inférieur à la moyenne, 93 et ​​74 respectivement. Sans surprise, le taureau avec l’indice poids-carcasse le plus élevé dans cette liste est Kaki du Bois Remont, un autre fils Jackpot. Kaki a un indice de 132 avec un indice poids-conformation de 122.

Un tableau presque complet est également disponible (ici) pour les taureaux plus âgés. Le Herd-Book travaille avec des codes couleurs dans l’évaluation des index, le vert pour un héritage bon ou positif pour un caractère et le rouge pour un héritage inférieur à la moyenne. Un taureau notable est Tenace de la Paule, un fils d’Important. Tenace montre une bonne valeur d’élevage pour le poids carcasse des mâles (119). Ses filles montrent de la longueur (123) et de la taille (124), mais l’indice gueule de cochon (126) est un point d’attention. De plus, pour les éleveurs qui y prêtent attention dans leur sélection, son profil d’élevage n’excelle pas dans la cotation de ses filles. Surtout les jarrets (64) sont un point d’attention.

Futé – Portes ouvertes BBG octobre 2019

Taille et hauteur chez les filles Têtu

La hauteur et la longueur sont la carte de visite du fils d’Oiseau, Têtu de la Coue. Cet imposant taureau produit des veaux assez impeccables qui grandissent rapidement pour devenir des filles de poids (120) et de taille (121). Il en résulte un indice poids-conformation de 128 et un poids carcasse de 112. Les cotations linéaires de ses filles montrent également que la longueur (112) et la taille, mais Têtu hérite également d’une note finale de 112 et d’une musculature de 105.
De plus, il y a quatre taureaux dont les filles présentent une bonne cotation linéaire supérieure à la moyenne. L’un des meilleurs taureaux est le fils d’Idéfix, Lego de Terbeck, élevé par Jan Roggen de Kersbeek. Ses filles affichent un très bon score final (131) avec beaucoup de musculature (117), de type (116) et beaucoup de taille (120), les pattes avant et arrière sont un point d’attention.

Persan de Petit Rosière (Nodule) montre également une belle cotation. Outre une belle musculature (120), ses filles présentent une jolie arrière-main (119). La progéniture est faite un peu plus courte (72), la hauteur (90) et la gueule de cochon (129) sont des points d’attention. Les individus plus courts sont également les descendants du Vuiton de St Fontaine (Whisky). Leur musculature (117) et leur type (117) sont supérieurs à la moyenne. Les pattes postérieures (53) et les jarrets (120) ont certainement besoin d’attention dans la sélection.
En plus de Lego de Terbeck, six autres taureaux flamands sont inclus dans cette liste. Parmi eux, son compagnon d’étable Komeet van Terbeck, un fils de Warrior. Comme Lego, Komeet a également un bon indice de poids-conformation (113). Ses filles ont beaucoup de taille (117), leur croupe est un peu plus plate avec une valeur d’élevage de 67.

Quelques kilomètres plus loin, on retrouve Kastaar van het Bareelhof. Ce fils d’Attribut de la célèbre lignée de Corine montre un excellent développement en vieillissant. Sa progéniture gagne en conformation (109), ce qui donne un indice poids-conformation de 112. Son indice pour le poids carcasse mâle est également bon à 111. De plus, la cotation de ses filles montre peu de traits marquants. Ses filles ont la peau fine (118), seule l’épaule (66) a besoin d’attention. Les trois taureaux du Hageland font également partie des plus jeunes taureaux, âgés de quatre et cinq ans, qui présentent déjà un profil d’élevage presque complet. Donquichotte van Perenhof, élevé par Louis De Weerdt, est également bon. Ce fils de Shérif hérite de beaucoup de largeur et de musculature. Ses filles sont un peu plus petites (86) et ont besoin de taille (93). Les pattes avant et arrière sont un point d’attention avec une valeur d’élevage de 133 et 79.
Enfin, la hauteur (112) et la longueur (108) sont les points forts de Jeroom van het Vinkenhof. Jeroom donne naissance à des veaux légers et faciles qui poussent avec beaucoup de taille. Le poids carcasse mâle le plus élevé de cette liste est attribué à Arc-En-Ciel de Wayaux (130). Ce large fils de Benhur passe sur une belle conformation, mais ses filles manquent de poids (89) et de taille (96). Ils montrent beaucoup de largeur dans la poitrine (107) et dans le bassin (105).

Pas encore de commentaire

    Laisser un commentaire