RAPPORTS COEVIA

Rapport Coevia | 27/07/2021

27/07/2021

Veaux

Inchangé ! Le prix des veaux varie : 850-975 euros pour un bon veau culard. (925 euros est la norme moyenne). Prix TVAC
« Soutenu ! l’offre est inférieure ou égale à la demande »

Vaches

Inchangé ! En moyenne 3.6 – 3,9 euros/kg vivants. Avec une direction pour ce genre abattu vers 5.15 à 5.5 euros/kg avec quelques pics jusqu’à 5.55 euros/kg pour des vaches bien finies et pour de la première qualité (S+).
Une différence de 0.05 à 0.10 euro supérieur peut être observé si Vache est en dessous de 5 ans. Prix HTVA
« Soutenu ! l’offre est inférieure ou égale à la demande »

Taureaux

Inchangé ! Les prix fluctuent autour de 3,85 à 4.1 euros par kg vif ou de 5.55 à 5.8 euros par kg abattu (5.75 euros/kg est la norme). Avec un prix jusqu’à 5,85 euros le kg (S+) si livré sous une étiquette spécifique (label, coopérative, bas âge, en dessous de 700kg). Une différence de 0.05 à 0.10 euro supérieur peut être observé si taureaux
en dessous de 20 mois. Prix HTVA
« Ferme ! : l’offre est inférieure à la demande »

Cinq conseils pour une communication positive

  1. Le ratio n’est pas tout
    L’homme n’agit pas rationnellement. C’est pourquoi les arguments ne sont souvent pas le meilleur moyen de convaincre quelqu’un. On décide plus avec le ventre qu’avec la tête. Nous sommes particulièrement ouverts aux faits qui confirment notre préférence. Nous ne croyons pas ce qui ne rentre pas dans notre norme. Si vous communiquez vous-même, vous devez répondre à cela. Racontez des histoires positives et faites-le de manière humaine, sans trop d’informations techniques ou de jargon.
  2. Agité le drapeau blanc
    N’attaquez pas, ne soyez pas défensif tout de suite. Concentrez-vous sur le commun et sur les bonnes choses. Soyez poli et faites preuve de compréhension. N’essayez pas nécessairement d’avoir raison. Si vous ne pouvez vraiment pas passer, arrêtez de communiquer.
  3. Répétez, répétez, répétez
    Tout le monde connaît Coca-Cola et pourtant cette multinationale continue de faire de la publicité. Assurez-vous que les gens savent que vous restez dans les parages.
  4. Le singe voit, le singe fait
    Les gens imitent les autres. Plus nous racontons tous la même chose, en tant qu’éleveurs, plus notre histoire devient célèbre.
  5. Surveillez vos mots
    Parfois, ce sont les petites choses. Ne dites pas « pesticides », mais utilisez le mot « produits phytopharmaceutiques ». Ne parlez pas de porcs d’engraissement ou de poulets d’engraissement, mais parlez de poulets de chair et de bovins de boucherie. » Utilisez le mot « euthanasier » au lieu de « tuer ». Soyez positif, mais ne créez pas non plus une idylle. Montrez-le tel qu’il est : vous pouvez certainement utiliser une belle photo, mais ne la photoshopez pas pour la rendre plus belle qu’elle ne l’est réellement. Et n’utilisez pas de jargon. Si vous parlez à un profane absolu de « vaches taries », ils peuvent penser que vous ne donnez pas à boire à vos animaux.

Ensemble pour un monde durable sain et équitable !

Liens utiles  

  • Lien pour l’encodage des ventes (« Tout mauvais encodage, extrême, incomplet et ou incohérent est supprimé par le modérateur »)
  • Pour les classifications : web-agri.fr
  • Classifications Cw3c ou IVB (bulletin scolaire du travail des naisseurs-engraisseurs) : CW3C et IVB-interprof.be
  • Lien d’inscription pour recevoir les résultats sur votre boîte mail chaque semaine : Coevia

Vous aimerez aussi

Pas encore de commentaire

    Laisser un commentaire