Belgimex

Compte-rendu Portes Ouvertes Belgimex 2021

09/12/2021

Suite à un problème de publication dans la presse spécialisée, voici le compte-rendu de la Porte Ouverte Belgimex de novembre dernier.

AMARETTO DE LA ROUGE CENSE

Le centre Génétique Avenir Belgimex, qui fête ses 17 ans cette année, a réalisé sa porte ouverte le vendredi 19 novembre. C’était l’occasion d’annoncer l’arrêt des activités de Thibaut Desmet, dont Charles Romedenne reprend le poste. Vingt-quatre taureaux ont ainsi été présentés au public présent en nombre.

Le sentiment général décrit une belle palette présentée par le centre à Sovet. Certains taureaux adultes, tels qu’Amaretto ou Geronimo ont laissé une bonne impression. Amaretto  s’est présenté massif, tout en épaisseur aussi bien dans son avant-main que dans son arrière-main, avec un poids et une taille tout à fait honorable malgré son caractère viandeux, le tout porté par d’excellents aplombs.
Géronimo est un taureau complet dont les points forts se situent dans son avant-main et sa longueur.

D’autres taureaux déjà présentés ont également montré une belle évolution. Ainsi, Macron est plaisant et dégage beaucoup de longueur ; Dali montre une ossature fine et de gros quartiers dans son arrière-main ; Brillant est un taureau fin et pur avec beaucoup de caractère et Usinger a présenté de la longueur et de l’épaisseur.

Obi Wan, Ocean, Baryton, Marlo et Kouros ont pu être apprécié pour la première fois par le grand public, malgré qu’ils aient rejoint la gamme depuis l’année dernière.

Sur les vingt-quatre taureaux présentés, douze sont des nouvelles recrues, permettant un choix pour tous les goûts. Dans les taureaux de gabarit, on retrouve Astucieux, individu de format à l’ossature fine, et Apparat, spécimen à l’utilisation facile dont les origines maternelles remontent à Féodale et Précieuse de Maffe.
Deux taureaux avec des gros quartiers se détachent : Irish Coffee dégage de longueur, de la puissance et sa mère n’est autre que Caboche de Biert, primée de nombreuses sur les concours notamment aux derniers nationaux de Libramont ; Orateur a une grosse épaule de viande et d’excellents aplombs. Sa grand-mère n’est autre que Gouache de la Ferme des Croix, primée régulièrement sur les concours.
Quatre spécimens de poids ont été appréciés : Enrico dont l’origine maternelle permet une utilisation facile ; Oxford présente de la longueur, de type, porte ses kilos et sa taille sur de bons aplombs ; Caporal est un taureau très lourd avec une arrière-main large ; et Maradona se démarque par ses mensurations impressionnantes et son arrière-main large.

Terminons par les individus typé musculature avec Domino qui présente de la longueur, une ossature fine, une belle épaule, une arrière-main large et typée, le tout porté par d’excellents aplombs. Sa grand-mère, Olympique fut primée au provincial luxembourgeois.
Émouvant dégage beaucoup de puissance, une belle ligne de dos et une arrière-main large. Son origine maternelle remonte à Impaire de Fooz.
Sylvère est un individu qui ne déméritent pas en qualité viandeuse malgré ses origines faciles : une belle avant-main avec une épaule bien dessinée, un bon dos, de la longueur et une arrière-main large.
Enfin, le meilleur jeune de la cuvée est sans nul doute Danseur, qui a laissé un bon sentiment aux éleveurs et s’est démarqué par son ouverture de poitrine, son épaule rebondie, sa longueur, son arrière-main large et ronde porté par d’excellents aplombs. Il est issu du CSB, possède des origines facile d’utilisation et remonte lui aussi à l’élevage de Maffe par Précieuse et Féodale.

DANSEUR DE STE HELENE

Pas encore de commentaire

    Laisser un commentaire