Publicités

À propos

Suite aux nombreuses fausses informations qui circulent sur la toile mais aussi dans les médias, voici un petit récapitulatif de ce qui est réellement vrai sur le Blanc Bleu Belge!

  • Alimentation :
    Les bovins de race Blanc Bleu Belge ont une alimentation composée exclusivement d’herbe, car ils font partie de la catégorie des ruminants. Ils passent d’ailleurs les deux-tiers de l’année en prairie, où ils peuvent pleinement vivre leur vie de ruminants!
    Généralement, les bovins sont confinés l’hiver dans des étables pour les protéger du froid et pour les alimenter. En effet, l’herbe présente dans les prairies ne présente plus les apports nutritifs suffisants pour subvenir à leur besoin. Mais leur ration est composée d’herbe ensilée ou de maïs cultivés sur les exploitations et stockées dans des silos.
    Les bovins qui sont destinés à la consommation reçoivent un supplément de manière à les engraisser puisque les bovins ne sont pas naturellement gras.
  • Santé :
    A ce jour, nombreuses sont les études qui prouvent que ne pas consommer de viande rouge est dangereuse pour la santé, parce qu’elle apporte des nutriments importants qui ne sont pas présents naturellement dans d’autres aliments.
    Les bovins de race Blanc Bleu Belge sont nourris et vivent dans les pâturages wallons. Il n’y a donc pas plus naturel que la viande de chez nous, un produit du terroir qu’il faut savoir déguster.
    Certains éleveurs se plaignent de la race Blanc Bleu Belge car ils estiment qu’il faut suivre les animaux de leur naissance jusqu’à leur mort. Or, la définition de l’élevage est la suivante : « Production et entretien des animaux domestiques ou utiles ». Si ces éleveurs ne souhaitent pas devoir s’occuper de leur animaux, ils doivent tout simplement changer de métier. Même les races françaises ont besoin d’un suivi!
  • Bien-être animal :
    Les bovins de race Blanc Bleu Belge sont généralement mature plus rapidement que d’autres races bovines à viande, notamment au point de vue de la maturité sexuelle.
    Cela n’a aucune conséquence sur le bien-être de l’animal.
    La viande BBB est d’ailleurs meilleure s’il s’agit d’un animal plus vieux (notamment une vache qui a eu plusieurs veaux) que s’il s’agit d’un animal plus jeune.
    Les industries agro-alimentaires sont toutefois demandeuses de viande d’animaux jeunes (moins de 16 mois), car cela répond à une demande du consommateur.
    Les bovins de race Blanc Bleu Belge ne présentent pas de difficultés à se mouvoir dans leur milieu naturel.  Ce sont d’ailleurs des animaux rustiques malgré les préjugés, qui ne sollicitent pas plus de surveillance qu’une autre race bovine. Ils sont aussi plus rustiques sur le plan digestif.
    Certaines personnes sont choquées de voir que les éleveurs installent un anneau nasal aux taureaux. Sachez que cet anneau est placé dans un endroit spécifique de la cloison nasale de sorte que le taureau ne le sent pour ainsi dire pas. Il faut aussi souligner que l’anneau représente le même principe qu’un piercing chez l’homme : s’il peut se montrer douloureux au début, avec le temps, il devient vite facilement manipulable sans douleurs ni gènes. Placer un anneau n’est pas un effet de mode : chaque année, des personnes (trop) décèdent des suites d’un accident avec un taureau (le taureau charge et je vous laisse deviner la suite). Ces anneaux ont pour seuls buts de garantir la sécurité de la personne qui doit manipuler le taureau.
Publicités